Restauratrice du Centre Pompidou © Elise Falgayrettes

La recherche

La recherche est au cœur des activités du Musée national d’art moderne. Elle concerne différentes activités liées aux métiers de la conservation, de l’acquisition des œuvres à leur documentation au long cours, de leur restauration à leur présentation en salles, sans oublier bien sûr la conception des expositions temporaires.

Le Centre Pompidou développe une active politique de partenariat avec le monde universitaire. L’année 2018 a vu le lancement, dans le cadre du Laboratoire d’excellence (Labex) Patrima, d’un vaste projet consacré à la conservation préventive de Zapping Zone, première installation multimédia de Chris Marker, commandée à l’occasion de l’exposition « Passages de l’image » en 1990. Certains projets au long cours ont vu leur aboutissement. « Exposer l’histoire d’une collection », mené dans le cadre du Laboratoire d’excellence CAP, s’est conclu par l’ouverture de la séquence d’expositions-dossiers « Histoire(s) d’une collection », accompagnée d’un hors-série spécial des Cahiers du Musée national d’art moderne. Ce projet a permis une relecture inédite de différents moments de l’histoire du Mnam/Cci et des devanciers, notamment le musée du Luxembourg, grâce à la contribution de jeunes chercheurs et à l’étude de corpus administratifs conservés aux Archives nationales. Mené dans le cadre de l’École Universitaire de Recherche ArTeC, le projet « Photographie sociale et documentaire des années 1930 » a abouti pour sa part à une exposition en Galerie de photographies et à la publication d’un catalogue de référence. D’autres projets se poursuivent dans le cadre des consortiums Labex, dont « Isidore Isou, l’art à la lettre » ou « Le réalisme socialiste à la française : un art de parti », qui s’achèveront en 2019. Des partenariats privés permettent également au Centre Pompidou de développer des projets de recherche en lien avec différents partenaires privés. Prolongeant le soutien financier apporté à l’occasion de l’exposition « Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie, 1950-2000 » en 2016, la Vladimir Potanin Foundation a permis en 2018 l’enregistrement d’entretiens avec des figures majeures de l’art russe contemporain, la tenue de multiples conférences ainsi que le lancement d’un programme de publications de traductions critiques de textes inédits en français. Le premier ouvrage de cette collection paraîtra au printemps 2019.

Université d’été de la bibliothèque Kandinsky

5e édition, 2-13 juillet 2018

La cinquième édition de l’Université d’été de la bibliothèque Kandinsky a réuni trente-deux jeunes chercheurs internationaux, appartenant à divers horizons disciplinaires, pour une série de débats sur les sources primaires de l’art moderne et contemporain (archives, productions documentaires, appropriations artistiques) et les nouvelles constructions historiographiques qui en découlent. Pour cette édition, la thématique de l’Université d’été se proposait d’étudier les publications d’artistes et leurs différents modes de production. L’Université d'été inclut la production d’une publication, le Journal de l'Université d'été de la bibliothèque Kandinsky, reflet des débats et espace de consignation des contributions des chercheurs participants. Éditée par le Centre Pompidou, elle est tout à la fois un recueil de sources, un reflet des questionnements partagés et une création visuelle du savoir.

Pour le numéro 5, le Journal a bénéficié du soutien du Labex CAP « Création, Arts et Patrimoines » à travers une aide à la publication à hauteur de 3 425 euros (aide de l’ANR au titre du programme Investissement d’avenir (ANR-10-LABX-82) (projet Labex CAP « Périodiques culturels et circulations artistiques »)
Une visite du site KANAL-Centre Pompidou a été organisée dans le cadre de cette journée suivie d’une rencontre avec les acteurs du monde de l’édition belge en présence de Bernard Blistène, Saskia Gevaert, Rika Colpaert, Éric Fabre et Peter Downsbrough.

à voir aussi

jour de sécurité