Restauratrices du Centre Pompidou © Hervé Véronèse

La restauration des œuvres

L’activité du service de la restauration du Mman / Cci est principalement centrée autour de l'entretien de la collection, des interventions de restauration et de l’étude technique et scientifique des différents secteurs de collection. Le service effectue également dans le cadre des prêts, accrochages et expositions, des vérifications d’œuvres (aller-voir, constats) et des convoiements. Il contribue également à l’information documentaire (gestion des rapports et information de la base de données) et à la préparation des expositions du Centre Pompidou-Metz, du Centre Pompidou Málaga ainsi que des expositions hors les murs en cours.

Au Centre Pompidou, la programmation autour des grandes expositions a permis aux équipes de la restauration de développer toute leur expertise. Citons également l’exposition « Jim Dine » et l’importante implication nécessaire au suivi de cette œuvre complexe. Les rotations du Musée notamment autour des salles dossiers et des focus et de la rétrospective de l’histoire des collections ont également été l’occasion de montrer des œuvres jusque-là peu exposées nécessitant parfois des interventions de révision.

À l’international, l’ouverture de KANAL-Centre Pompidou à Bruxelles a mobilisé le service autour de la préparation des œuvres et de l’accompagnement des équipes chargées du projet. Parallèlement, la programmation proposée par le Centre Pompidou-Metz, le Centre Pompidou Málaga mais également le Louvre Abu Dhabi et le projet du Centre Pompidou Shanghai ont exigé une intense contribution de l’ensemble de l’équipe en termes de préparation, d’aller-voir et de restauration. Les expositions hors les murs ont également été l’occasion pour le service de la Restauration d’intervenir sur la préparation des œuvres.

Les interventions curatives fondamentales, autre volet des missions du service, avec la restauration du paravent de Lurçat et celle de l’œuvre de Marcel Duchamp Prière de toucher, ont fait l’objet d’un important travail de recherche pour mettre au point des solutions innovantes et répondre à des problématiques complexes. Les deux commissions d’acquisition ont également engendré un important travail d’examen et de constats.

Dans le domaine des partenariats avec le monde universitaire, le service a pu accueillir plusieurs étudiants et suivre leurs sujets de mémoire. Le Monstre de Soisy de Niki de St Phalle en est un bon exemple et fait partie des cas très complexes encore en cours d’étude et de traitement. La recherche faisant partie également des préoccupations du service, deux projets de Labex ont été menés dont une étude des papiers découpés de Matisse de la série Jazz en collaboration avec le MoMA. Enfin le service de la Restauration a encadré avec le service des Collections et la Régie des œuvres, la formation des ASI (agents de sécurité incendie) pour les interventions d’urgence. Il a participé aux colloques et tables rondes des Journées du patrimoine organisées par le Groupe conservation-restauration de la Direction générale du patrimoine du ministère de la Culture et aux journées organisées par le Centre interdisciplinaire de conservation et restauration du patrimoine à Marseille (CICRP).

à voir aussi