Portraits des artistes Prix Marcel Duchamp © Manuel Braun

Les expositions 2018

Les monographies contemporaines

Roee Rosen

27 juin-29 octobre 2018
Galerie 0, Musée, niveau 4
Commissariat : Catherine David, Hila Peleg

Roee Rosen, extrait The Dust Channel, 2016, vidéo, 23 minutes.Roee Rosen, extrait The Dust Channel, 2016, vidéo, 23 minutes.

Ce projet en deux parties révèle l’œuvre plurielle de l’artiste, écrivain et réalisateur Roee Rosen (Rehovot, 1963). L’exposition « Histoires dans la pénombre » présente deux œuvres majeures – The Blind Merchant (1989-1991), récit alternatif au Marchand de Venise de Shakespeare donné par un usurier aveugle, et Vladimir’s Night (2011-2014), traité politique sur les dangers de la fétichisation de l’objet – accompagnées d’un film plus récent, The Dust Channel (2016), opérette sur la purification dans toutes ses acceptions. Cette manifestation a été organisée dans le cadre de la saison France-Israël 2018, avec le soutien de l'institut français.

Wesley Meuris, The Public Art Center

7 juin-10 juin 2018
Salle Focus (salle 1), Musée, niveau 5

The Public Art Center est une institution muséale fictionnelle, dans la lignée du fameux Musée d’art moderne/Département des Aigles de Marcel Broodthaers, qui a pour vocation de rassembler et archiver les œuvres présentes sur les campus français. L'œuvre se déploie sur plus de trente-cinq mètres linéaires et prend la forme d'une sculpture composée de caisses ouvragées qui rassemblent cent quarante-six cadres – sur les deux cents que peut contenir l'œuvre – et dans lesquels apparaissent, sous la forme de montages/collages caractéristiques du travail de Wesley Meuris, une sélection d'œuvres appartenant aux universités françaises.

Jean-Jacques Lebel, L’outrepasseur

30 mai-3 septembre 2018
Galerie du Musée, Musée, niveau 4
Commissariat : Nicolas Liucci-Goutnikov

« Peintre de la transversalité » selon son ami Félix Guattari, Jean-Jacques Lebel déploie depuis le début des années 1950 une inclassable praxis. À la fois plasticien, poète, auteur de happenings, cinéaste, organisateur de festivals internationaux, traducteur de la Beat Generation, éditeur, essayiste, activiste libertaire, il est en France l’un des plus importants passeurs de notre époque.

Vincent Meessen, Omar en Mai

28 mars-28 mai 2018
Galerie 0, Musée,  niveau 4
Commissariat : Catherine David

Depuis une quinzaine d’années, Vincent Meessen (Baltimore, 1971) développe des travaux au carrefour des champs de l’art et de la recherche. En remettant en intrigue des signes, des images et des récits occultés, ses travaux proposent une actualisation à la fois poétique et polémique de l’histoire et ce à travers divers médias tels que l’image en mouvement, l’image imprimée ou encore le son. Le document d’archive est toujours remis à l’épreuve du présent, le plus souvent dans son contexte géographique d’origine.

Latiff Mohidin

28 février-28 mai 2018
Salle Focus (salle 1), Musée, niveau 5
Commissariat : Catherine David, Shabbir Hussain Mustafa

À l’occasion d’une nouvelle collaboration, le Centre Pompidou et la National Gallery Singapore ont présenté une exposition autour de l’artiste Latiff Mohidin, l’un des principaux modernistes d’Asie du Sud-Est. « Latiff Mohidin. Pago Pago (1960-1969) » constitue un prolongement du projet novateur « Reframing Modernism: Painting from Southeast Asia, Europe and Beyond », coproduit avec le Centre Pompidou et présenté à la National Gallery Singapore en 2016, regard croisé de la création moderne en Europe et en Asie du Sud-Est.

Jim Dine

14 février-23 avril 2018
Galerie du Musée et Galerie d’art graphique, Musée, niveau 4
Commissariat : Bernard Blistène, Annalisa Rimmaudo
 
Nancy and I at Ithaca (Straw Heart), 1966-69, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Adagp, Paris 2017Nancy and I at Ithaca (Straw Heart), 1966-69, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Adagp, Paris 2017

Du 14 février au 23 avril 2018, le Centre Pompidou a exposé l’exceptionnelle donation que Jim Dine a faite récemment au Musée national d’art moderne et qui se compose de vingt-huit œuvres, de peintures et de sculptures, réalisées entre 1961 et 2016. Un don par lequel, Jim Dine, comme il le dit lui-même, voudrait « rembourser la France d’une dette culturelle et personnelle », à savoir les nombreuses années passées à Paris qui lui ont permis d’accéder à « une esthétique » qui a éclairé ses choix. En saluant ce geste, l’exposition retrace de façon saisissante son parcours unique et toujours aussi fécond.

Broomberg & Chanarin, Divine Violence

21 février-21 mai 2018
Galerie de photographies, Forum-1
Commissariat : Florian Ebner
 
BROOMBERG & CHANARIN Divine Violence, 2013 © Centre Pompidou / Dist. RMN-GPBROOMBERG & CHANARIN Divine Violence, 2013 © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP

Pour la première fois, le Centre Pompidou présente une pièce monumentale et majeure des artistes Adam Broomberg et Oliver Chanarin, Divine Violence, récemment entrée dans les collections. Cette installation, composée de cinquante-sept cadres, correspondant chacun à un chapitre de la Bible, met en relation la violence manifeste exprimée dans le Livre avec celle des images du monde aujourd’hui. Sur chaque page de texte, le duo souligne en rouge un passage en correspondance avec l’image choisie et confronte le texte saint aux photographies anonymes, mettant ainsi en évidence les icônes et les stéréotypes visuels de la violence.

Les expositions thématiques

Photographie, arme de classe. La photographie sociale et engagée en France, 1928-1936

7 novembre 2018-4 février 2019
Galerie de photographies, Forum -1
Commissariat : Damarice Amao, Florian Ebner

« Photographie, arme de classe » étudie la section photographique de l’association des écrivains et artistes révolutionnaires (AEAR), rassemblant les photographes parmi les plus engagés de l’avant-garde tels Éli Lotar, Germaine Krull ou Henri Cartier-Bresson. Rassemblant plus d’une centaine de photographies et documents des collections du Centre Pompidou (ancienne collection Christian Bouqueret, fonds Frizot à la bibliothèque Kandinsky), l’exposition est le fruit d’une collaboration de près de trois ans associant de jeunes chercheurs du Labex Arts-H2H et le Cabinet de la photographie.

La donation Marie-Aline Prat

26 septembre-4 novembre 2018
Salle Focus (salle 1), Musée, niveau 5
Commissariat : Jean-Pierre Criqui
 

Tony Cragg, Autoportrait, 1981 © Adagp, Paris, 2018Tony Cragg, Autoportrait, 1981 © Adagp, Paris, 2018

Grâce à la générosité exceptionnelle de Marie-Aline Prat, le Centre Pompidou a acquis, en octobre 2017, huit œuvres majeures provenant de la collection d’art contemporain constituée par Jean-François et Marie-Aline Prat. La collection Prat, l’une des plus remarquables assemblées en France par des particuliers s’est distinguée par l’ouverture d’esprit de ses choix au regard de l’histoire de l’art récent. Les œuvres réalisées de 1961 à 2009 par trois artistes français, trois Américains et deux Britanniques ont ainsi été exposées.

à voir aussi

jour de sécurité