Visite en groupe au Centre Pompidou © Manuel Braun

Les prêts et dépôts à l’international

Des exemples de prêts courants :

Londres, Barbican Centre, « Couples modernes », cinquante-neuf œuvres ;
México, Centro de la Imagen, « Teo Hernández », trente-sept œuvres ;
Milan et Lisbonne, Padiglione d’Arte Contemporanea et Centre Cultural de Belém Foundation, « Gregotti e Associati », trente-cinq œuvres ;
Moscou, Multimédia Art Museum, « Jim Dine », trente œuvres ;
Haïfa, Fondation Munio Gitaï Weinraub, « Habitat collectif », vingt-neuf œuvres ;
La Haye, Gemeentemuseum, « González, Picasso and Friends », vingt-neuf œuvres ;
Londres, Tate Modern, « Shape of light », vingt-six œuvres ;
Rotterdam, Kunsthal, « Actie-Reactie », vingt-trois œuvres ;
Zurich, Schweizerisches Nationalmuseum, « Le Spectacle de la révolution », douze œuvres ;
Bâle et Madrid, Fondation Beyeler et Musée Thyssen-Bornemisza, « Balthus », quatre œuvres ;
New York, Jewish Museum, « Chagall, Lisstzky, Malévitch: The Russian Avant-Garde in Vitebsk, 1918-1922 » », vingt œuvres.

Hors les murs :

Pise, Palazzo Blu, « Da Magritte a Duchamp», cent cinquante œuvres ;
Martigny, Fondation Pierre Gianadda, « Soulages. Une rétrospective », vingt-quatre œuvres ;
Rabat, Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, « La Méditerranée et l’art moderne », soixante-dix-neuf œuvres ;
São Paulo, Instituto Tomie Ohtake, « Hallucination partielle », quarante et une œuvres.

Itinérance :

Francfort, Das Städel Museum, « Victor Vasarely », neuf œuvres ;
Paris et Prague, Grand Palais et Narodni Galerie, « Frantisek Kupka 1871-1957 », cent et cinquante-trois œuvres.

à voir aussi